muay thai kun khmer difference

Différence muay thaï et kun khmer

Vous êtes très nombreux à vous demander s’il existe une différence entre le kun khmer et le muay thaï. C’est normal.

Mais, tout d’abord, avant de lire « différence muay thaï kun khmer », je vous invite à lire l’article qui présente qu’est-ce que le kun khmer ainsi que celui qui présente qu’est-ce que le muay thaï pour que nous parlions le même langage.

Vous verrez que ces deux disciplines ont beaucoup de points communs, ce qui peut donner l’impression qu’il s’agit du même sport. Pourtant, il existe bien des différences entre le muay thaï et le kun khmer.

Je vais vous donner mon avis personnel sur la question. En fonction de ce que j’ai pu observer et de ma propre expérience. En effet, j’ai boxé dans les deux disciplines, en France, au Cambodge et en Thaïlande. J’ai arbitré des combats en kun khmer et j’ai coaché des boxeurs en boxe thaï et en kun khmer. J’ai réalisé la majeure partie de ma carrière en Asie mais je suis très au fait de ce qui se passe en France en terme de muay thaï et de kun khmer. C’est ce qui m’a permis d’observer quelques légères différences.

Certains ne seront peut-être pas d’accord sur tout mais encore une fois cela n’engage que moi. Je n’ai pas la prétention que ma vision des choses est la seule et l’unique. Vous pouvez avoir constaté d’autres différences, n’hésitez pas à les partager en commentant l’article. Votre contribution permettra aux lecteurs d’avoir une vision plus large des différences entre ces deux sports. Puis, soyons honnêtes, la boxe thaïlandaise (muay thaï) et la boxe cambodgienne (kun khmer) telles qu’elles sont médiatisées se ressemblent beaucoup.

Lieu du combat

Tout d’abord, sachez que le lieu où se déroule le combat a de l’importance. Sans trop rentrer dans les détails, le combat de kun khmer qui a lieu en France ou au Cambodge ne sera pas pratiqué de la même façon. C’est pareil pour la boxe thaï d’ailleurs. Chaque pays a son style, ses méthodes d’entraînement et de combattre. Sans pour autant entrer dans des clichés : les Hollandais sont bons en anglaise, les Chinois et les Cambodgiens frappent en puissance, les Thaïlandais sont techniques et les Français sont complets (c’était trop facile de la placer celle là). Je généralise mais il y a du vrai.

En plus de cela, selon le stade où se déroule le combat, le pointage n’est pas le même. Par exemple en Thaïlande, vous ne verrez pas forcément les mêmes combats selon s’ils se déroulent au Lumpinee, au Rajadamnern ou au Channel 7. Le pointage influence les boxeurs. Donc tout dépend du stadium, de la fédération et des organisateurs.

muay thai enfant kun khmer

Différence muay thaï kun khmer

Au delà de ça, j’ai pu constater quelques différences entre le muay thaï et le kun khmer. Par exemple en corps à corps, je trouve que l’on laisse plus longtemps le corps à corps en kun khmer. L’arbitrage est également plus souple au niveau des saisies et des projections. On privilégie le travail au corps en kun khmer. Un enchaînement gauche-droite en poing ne rapporte pas de points, c’est juste le travail préparatoire d’un enchaînement. Le travail en coude et en genou est clairement privilégié. Le kun khmer est plus tonique, on cherche plus le travail de puissance. Les cambodgiens ont la réputation de frapper fort.

arbitre KO combat muay thai kun khmer

Conclusion

Pour conclure, j’aurai tendance à dire que le muay thaï a évolué au fur des années et de sa popularité. Il s’est adapté. C’est sans doute lié au nombre d’étrangers qui viennent le pratiquer et qui affrontent les thaïlandais chaque année. Tandis que le kun khmer continue d’appliquer un pointage à l’ancienne. On pourrait simplifier en disant que le kun khmer est le muay thaï d’il y a quelques années. Même si cette simplification est à prendre avec des pincettes.

boxe bandage ring

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze + quatorze =